5 enseignements d'Axel Förster, CEO et président du Conseil d’administration du groupe Rychiger

Enseignement 1: 
Suis ta propre voie 
Au début de ma carrière, j’ai souvent souhaité que quelqu’un me dise où aller et comment y aller. Du fait de ma situation professionnelle, je n’ai jamais rencontré cette personne. Avec le recul, je me rends compte que cela a été la meilleure école qui soit, car j’ai toujours dû trouver les solutions par moi-même. Un parcours souvent difficile et éprouvant, mais c’est ainsi que j’ai appris le plus. Il est très important de chercher à l’extérieur les connaissances, les informations et l’assistance requises, mais il est encore plus important de se frayer son propre chemin plutôt que de suivre des voies toutes traçées.

Enseignement 2: 
Entraîne les autres avec toi
La meilleure idée que l’on puisse avoir et la stratégie la plus brillante ne servent à rien si les collaborateurs n’en ont pas connaissance ou ne les soutiennent pas. Je considère donc qu’il est essentiel de communiquer beaucoup et en permanence tout en ménageant de la place aux questions et aux explications, même si je n’ai parfois plus envie de m’entendre parler. D’après mon expérience, le meilleur moyen de mettre en œuvre une stratégie, par exemple, consiste à impliquer dès le départ le plus possible de collaborateurs dans son élaboration. Il sera ainsi possible de la faire largement connaître et accepter, en évitant de nombreuses oppositions. Le temps supplémentaire investi au début sera économisé maintes fois par la suite.

Enseignement 3: 
Écoute aussi ton instinct
«Nous avons confiance en Dieu, tous les autres doivent fournir des données» - cette phrase de W. Edwards Deming, qui est d’ailleurs décédé bien avant le Big Data, reflète l’importance des chiffres dans la conduite de nos activités. Il a néanmoins qualifié de «maladie mortelle» le fait de n’utiliser que des informations quantifiables à cette fin. J’ai constaté de manière purement empirique que lorsque j’éprouvais un sentiment de malaise à propos de quelque chose, il se révélait généralement justifié. Si j’ai un mauvais pressentiment, je vais donc à la racine du problème. En revanche, je remarque qu’une bonne impression ne débouche pas aussi souvent sur le résultat correspondant: dans ce genre de cas, je fais en sorte de ne pas me mentir à moi-même.

Enseignement 4: 
Priorité à l’être humain
Pour moi, une entreprise est un organisme, non un organigramme. Il faut toujours donner la priorité à l’individu, qu’il s’agisse d’un client ou d’un collaborateur. Nous vendons des biens d’équipement qui s’élèvent généralement à plusieurs millions de francs. En théorie, toute décision devrait se fonder uniquement sur le respect des spécifications reçues, le prix et la date de livraison. Or, nous ne vendons pas nos produits à des tableaux Excel qui établissent des comparaisons, mais à des personnes qui ont des attentes, lesquelles ne sont pas seulement de nature technique. Lorsque nos clients traversent notre entreprise et voient comment nous traitons nos collaborateurs, comment nous les mettons toujours au centre de nos préoccupations et comment nous créons ainsi une atmosphère de travail agréable, ils se sentent à l’aise eux aussi. Ils savent que nous leur donnons la priorité, que nous sommes toujours honnêtes envers eux et que nous ne les décevrons jamais. Mais cela ne fonctionne que si nous sommes vraiment sincères dans notre démarche. 

Enseignement 5: 
Le soleil brille toujours, même si tu ne le vois pas
Les échecs et les revers sont indissociables du monde des affaires, du moins pour la plupart d’entre nous. Lorsqu’il faut faire face à une déconvenue ou lorsque la baisse des commandes semble sans fin, il est particulièrement important de continuer à marcher la tête haute, de ne pas perdre confiance en soi ni en ses convictions, et de donner cette attitude en exemple aux collaborateurs également. Dans pareil cas, cela m’aide de penser que le soleil brille toujours, même si je ne le vois pas à ce moment-là, et que demain ou après-demain au plus tard, il me réchauffera à nouveau de ses rayons.
 

Axel Förster

Infobox

Nom: Axel Förster
Âge: 56 ans
Fonction/entreprise: CEO et président du Conseil d’administration du groupe Rychiger
L’entrepreneuse en 3 phrases: Le groupe Rychiger, qui possède des entreprises en Suisse, en Pologne et au Canada, fabrique des équipements d’emballage primaire et secondaire pour l’industrie alimentaire (notamment des capsules pour le café), le secteur de la santé et l’industrie pharmaceutique. Rychiger AG a remporté le Prix SVC Espace Mittelland en 2015. 
Site Internet de l’entreprise: www.rychiger.com
Contact: axel.foerster@rychiger.com