Michael Fahrni

5 enseignements de Michael Fahrni, directeur du SVC

Michael Fahrni, directeur du Swiss Venture Club et président de la Fondation SVC pour l’entrepreneuriat.
Profitez, vous aussi, de ses cinq enseignements («5 Learnings») et de ses conclusions.

Enseignement 1: sortir de sa zone de confort
Progresser sur les plans professionnel et personnel et savoir évoluer en tant que personne sont des ambitions louables pour tout un chacun. Mon principal conseil pour y parvenir: sortir de sa zone de confort. Il peut s'agir de petites actions, comme se laver les dents avec la «mauvaise main», ou de décisions plus importantes, comme accepter un poste dans une autre branche ou région. La croissance personnelle est assurée, car toute nouveauté est enrichissante: elle s'accompagne d'un développement des capacités et compétences.

Enseignement 2: tout n'est pas prévisible
La crise actuelle du coronavirus le montre bien: tout n'est pas prévisible, même si c'est ce que nous souhaiterions. Personnellement, j'ai eu l'opportunité dans ma jeunesse, pendant mon service militaire, de faire face à des imprévus. Ces expériences ont forgé ma personnalité et me procurent la sérénité nécessaire pour rester optimiste, même lorsque tout ne se déroule pas comme prévu. Dans une telle situation, les clés sont d'envisager différents scénarios, de conserver une certaine flexibilité et de garder le moral.

Enseignement 3: s'inspirer de modèles
À vrai dire, je n'ai jamais pris pour modèle une personne concrète. Je me suis plutôt inspiré de certaines qualités exemplaires d'individus ou d'institutions. Aujourd'hui, mon activité de directeur du SVC me donne la possibilité d'inspirer de façon générale les PME suisses et des personnes qui ont l'esprit d'entreprise: grâce à nos remises du Prix SVC, nous mettons chaque année 24 PME d'exception sur le devant de la scène. Il vaut la peine de réfléchir aux facteurs de succès de ces entreprises, de s'en inspirer et de les transposer dans son propre environnement.

Enseignement 4: «donner est enrichissant» J'ai eu beaucoup de chance dans la vie. Il est donc d'autant plus important pour moi de rendre un peu de ce que j'ai reçu à la société et à mes semblables. Sur le plan professionnel, je peux m'y employer dans le cadre de ma fonction de président de notre Fondation SVC pour l'entrepreneuriat (rendez-vous sur le nouveau site Internet, https://svc-stiftung.swiss). Dans ma vie privée, je m'engage surtout bénévolement dans le domaine sportif et en politique. Quelle satisfaction lorsque, par exemple, mon action a contribué au bon déroulement d'une fête régionale de la lutte.

Enseignement 5:  en matière de parité hommes-femmes, tout est une question de volonté
Je ne suis pas favorable aux quotas officiels de femmes. En revanche, je trouve essentiel d'avoir un objectif concernant la diversité d'un comité. À cet égard, outre le rapport équilibré entre hommes et femmes, le mélange des âges et les différents niveaux d'expérience au sein d'une équipe/d'une organisation sont déterminants pour réussir durablement. La mise en œuvre est particulièrement importante. Ainsi, il ne suffit pas d'en avoir l'ambition: il faut aussi rechercher très concrètement à embaucher une femme. Et pas de crainte: il y a assez de femmes compétentes sur le marché du travail!

Michael Fahrni 2019

Si vous avez d'autres questions, veuillez contacter directement Michael Fahrni.